Shar Haadith

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

nawawi

 

Share
Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

Kitâb Al-Fawâ’id

Par l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah part-3

 

Les formes d’abandon du Coran

 

Les formes d’abandon du Coran sont multiples :

1 – Ne pas l’écouter, ni croire en lui ou tendre l’oreille vers lui

2 – Ne pas le mettre en pratique, ne pas s’en tenir à ce qu’il considère licite ou illicite, même si on le lit et croit en lui.

3 – Ne pas le prendre comme arbitre et juge en ce qui concerne les fondements de la religion et ce qui en découle. Croire qu’il n’apporte aucune certitude et que ses preuves sont uniquement verbales et n’apporte aucunes sciences.

4 – Ne pas méditer, chercher à le comprendre et à savoir ce qu’à voulu Celui qui l’a prononcé.

5 – Ne pas le prendre comme remède pour l’ensemble des maladies du cœur, en cherchant au contraire la guérison en dehors de lui.

Tout cela s’inscrit dans le cadre de la parole d’Allah :

« Le messager dit : Seigneur ! Mon peuple a vraiment délaissé ce Coran. »

(Sourate Al Furqân verset 30)

Share

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

 

Kitâb Al-Fawâ’id Par l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah part-2

Demander de la meilleure façon

 

En disant : « Craignez Allah et soyez modérés dans la recherche des biens de ce bas monde  »[1], Le prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam a réuni les bienfaits de ce monde et de l’au delà. Les plaisirs et les délices de l’au delà ne peuvent être atteints que par la crainte d’Allah.

Quant au repos du cœur et du corps, qui passe par le délaissement des soucis, de l’avidité, de la fatigue, de la difficulté, de la peine et de la souffrance dans la recherche des biens de ce bas monde, il ne peut être atteint qu’en étant modéré dans cette recherche.

Celui qui craint Allah ta’ala réussira en obtenant les plaisirs et délices de l’au delà, et celui qui modère sa recherche des biens de ce bas monde trouvera le repos face à ses peines et ses soucis. Et c’est auprès d’Allah que nous recherchons l’aide.

Ce bas monde s’est dit à lui même : « S’il y avait parmi les créatures quelqu’un qui m’entendait, il saurait combien de personnes confiantes en la vie, j’ai fait périr, et combien de biens amassés j’ai fait disparaître. »

Share

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

La science c’est la mise en pratique.

 

Par l’imam Ibn Al-Qayyim

(Principalement et d’autres grands savants)

 

Sommaire :

La perfection n’est atteinte que par la science et l’amour__________________________3

Les conditions d’obtention du bonheur par la science_____________________________4

L’origine de toute science et de tout acte________________________________________5

La clef de la science_________________________________________________________7

Paroles des Salafu-s-sâlih sur la science et sa mise en pratique______________________9

La perfection n’est atteinte que par la science et l’amour

 

Le plaisir est une conséquence de l’amour. La force et la faiblesse du premier dépendent de celles du second. Ainsi, plus l’espoir et le désir de rencontrer l’Etre aimés sont forts, et plus le plaisir de parvenir à Lui n’est complet.

Share

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

Commentaire [Tafsir] du Hadîth sur La prière de la femme à la mosquée.

 

Par al-Hafîdh Ibn Hajar al-‘Asqalânî

 

Le Hadîth :

D’après ‘Abdullâh Ibn Abû Qatâdah al-Ansârî -qu’Allâh l’agrée- le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Quand je me lève pour la prière avec l’intention de la faire longue, je me permets de l’alléger aussitôt que j’entends les pleurs d’un enfant de peur qu’ils ne causent de la peine à sa mère. »

Share

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

La parole « Lâ ilâha illa l-Lâh » est Ma forteresse, et celui qui pénètre dans

Ma forteresse est protégé contre Ma colère.

Par l’Imâm Ahmad Al Ghazâlî

Le Hadîth :

‘Alî -qu'Allâh l'agrée- a rapporté que le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Jibrîl -‘aleyhi sallam- m'a rapporté que Le Seigneur de la Majesté -Ta‘âlâ- a dit : « La parole « Lâ ilâha illa l-Lâh » est Ma forteresse, et celui qui pénètre dans Ma forteresse est protégé contre Ma colère. ».»

Share

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
Share

La mécréance [Al-Kouffr], le polythéisme [Ash-Shirk],

l'hypocrisie [An-Nifaq] et la perversité [Al-Fousouq]

 

Par l’imam Ibn Qyyim Al-Jawziyya

 

 

La mécréance [Al Kouffr]

La mécréance est de deux sortes: une mécréance majeure (koufr akbar ou koufr i‘tikadi) qui implique le séjour éternel en Enfer et une mécréance mineure qui implique de mériter la menace divine à l'exclusion du séjour éternel en Enfer. A vrai dire tous les actes de désobéissance relèvent de l'impiété mineure parce qu'ils sont à l'opposé de l'action de grâce qui est la pratique de l'obéissance. Pour ce qui est de l'impiété majeure, elle est de cinq sortes: la mécréance de démenti, la mécréance de l'arrogance, la mécréance lié au fait de tourner le dos, la mécréance du doute et la mécréance d'hypocrisie.

Share

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com