Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 
Share

Lever les mains pendant l'invocation.

Q : Est-ce que lever les mains pendant l’invocation est permis, et spécialement pendant le voyage en avion, en voiture, en train ou autre ?

 

 

R :Lever les mains pendant l’invocation est un des moyens d’obtenir l’exaucement où que l’on soit. Le Prophète a dit :

« Certes votre Seigneur est Plein de Pudeur et Généreux. Il a honte, lorsque Son serviteur lève les mains vers Lui, de lui rendre vides. »[1]

 

 

 

et il a dit aussi :

« Certes Allah est Bon et n’accepte que ce qui est bon ; certes, Allah a ordonné aux croyants ce qu’il a ordonné aux envoyés. »

 

 

Puis, le Prophète a récité :

s023 v051

« Ô Messagers ! Mangez, de ce qui est permis et agréable et faites du bien. »[2]

Ensuite, il a évoqué un homme qui a voyagé longuement, les cheveux ébouriffés, couvert de poussière, qui tend les mains vers le ciel [en disant]: « Ô Seigneur, ô Seigneur ! » Cependant, sa nourriture est illicite, sa boisson est illicite, ses vêtements sont illicites et il a été nourri de choses illicites, comment donc pourrait-il être exaucé ?

Il fait donc partie des moyens de l’exaucement de lever des mains et parmi les moyens qui empêchent l’exaucement de l’invocation, il y a le fait de manger des choses illicites ou d’en être nourri.

Cela prouve donc que lever les mains fait partie des moyens de l’exaucement que ce soit en avion, en train, en voiture, dans les vaisseaux spatiaux ou ailleurs. Si on lève les mains, c’est un moyen d’exaucement des invocations.

 

 

Cependant, dans les moments où le Prophète ne les a pas levées, alors on ne les lève pas. Par exemple, pendant le prêche du vendredi, on ne lève pas les mains, sauf pour la demande de pluie ; de même, entre les deux prosternations, avant le salut final, dans le dernier Tachahhud, il ne levait pas les mains. Donc, à ces moments-là, nous ne levons pas les mains parce que son acte est une preuve, et son délaissement en est une aussi. Egalement, après le salut final des cinq prières, il récitait les invocations prescrites sans lever ses mains, donc, à ce moment-là, nous ne levons pas les mains en le prenant pour exemple.

 

 

La Sunna est que nous levions les mains dans les moments où le Prophète les levait, en prenant exemple sur lui. Ceci est aussi un des moyens de l’exaucement de l’invocation. Donc, dans les moments où le musulman invoque son Seigneur et pour lesquels il n’y a pas de texte qui mentionne que le Prophète a levé les mains, ni qu’il ne l’a pas fait, nous les levons selon les hadiths qui mentionnent que lever les mains est un des moyens d’obtenir l’exaucement de l’invocation.

 

    • Fatwa du cheikh Ben Baz
    • Recueil de Fatwas et d’Article Divers,tome 6, pages 124-126.

Share
facebook like box joomla
Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com